Messages

Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)Après-Match 2022 - Réservez vos dates (Cliquez ici pour plus d'informations)

Coalition pour l'avenir du sport au Québec

 

Élections québécoises 2022 : il est temps que le sport soit une véritable priorité gouvernementale

 
Une coalition du milieu sportif demande un rattrapage financier.
 
Montréal, 14 septembre 2022 - Aux prises avec un sérieux enjeu de sous-financement chronique, le milieu sportif demande aux partis politiques de s’engager à faire du sport une véritable priorité au Québec : le financement du réseau devrait être bonifié de 500 millions de dollars seulement pour rattraper les retards et assurer une relance optimale.
 
À cet égard, une nouvelle coalition du milieu sportif québécois s’est formée pour unir ses forces en vue d’influencer les partis politiques au cours de la campagne électorale provinciale : la Coalition pour l’avenir du sport au Québec (« Coalition » ou « CASQ »). Les membres de la CASQ représentent des milliers d’associations, de groupes, de fédérations sportives, de municipalités, d’unités régionales et des millions de sportifs.
 
Le manque de financement a de réels impacts sur le terrain : baisse de participation, baisse du nombre de bénévoles, difficulté dans le recrutement de ceux-ci, manque d’infrastructures et des enjeux de sécurité.
 
Le milieu du sport a besoin d’aide.
 
« La pandémie a démontré à quel point le sport est un service essentiel à la population et que son accessibilité pouvait être un frein pour les familles dans le contexte actuel. En plus de contribuer à la prévention, à la santé physique, mentale et émotionnelle, le sport permet de créer des liens et d’unir des communautés. C’est un puissant vecteur d’inclusion et d’accessibilité qui devrait être une priorité pour le prochain gouvernement », mentionne Julie Gosselin, présidente de SPORTSQUÉBEC qui représente 900 000 membres qui pratiquent plus de 90 sports encadrés par 66 fédérations, 17 unités régionales de loisir et de sport, et 21 partenaires multisports.
 
Infrastructures et savoir-faire québécois
 
Le sous-financement engendre son lot d’enjeux importants. Les infrastructures sportives doivent être améliorées afin non seulement de donner le goût aux Québécoises et Québécois de bouger, mais aussi pour permettre aux gens de tous âges, de tous les milieux et de tous les niveaux, de l’initiation à l’excellence, de pratiquer le sport de leur choix dans un environnement approprié.
 
De plus, ce sont des centaines de milliers de bénévoles qui consacrent des soirées et des fins de semaine entières pour que d’autres puissent en profiter. Le savoir-faire exceptionnel présent dans l’écosystème québécois doit être préservé et valorisé, et ce, en mettant en place une structure qui favorise la professionnalisation des métiers liés au sport.
 
Des cibles ambitieuses et importantes
 
Le milieu sportif croit qu’il est temps de tout mettre en oeuvre pour favoriser une pratique sportive plus accessible, innovante, sécuritaire et inclusive et demande au prochain gouvernement de :
 
● Corriger la situation de sous-financement chronique auquel fait face le milieu sportif depuis 35 ans en ajoutant 500 millions de dollars à l’enveloppe actuelle de 173 millions de dollars, et ce, de manière récurrente;
 
● Doter le Québec d’une approche de financement structurée prévisible et pluriannuelle qui saura rejoindre toutes les clientèles de la communauté sportive et qui permettra aux organisations d’avoir les ressources humaines, matérielles et technologiques nécessaires pour soutenir les bénévoles sur le terrain qui vont permettre aux Québécois et Québécoises de bouger davantage;
 
● Accélérer la transformation du milieu sportif québécois, en rendant la pratique sportive plus accessible, innovante, professionnelle, sécuritaire et inclusive;
 
● Développer et déployer un plan d’investissement pour les infrastructures sportives permettant de répondre aux demandes du milieu. Il y a un retard dans l’investissement de nos infrastructures qui est de l’ordre de milliards de dollars.
 
Rappelons qu’au Québec, ce sont quelque cinq millions de personnes qui pratiquent ou oeuvrent dans le milieu sportif organisé. La Coalition insiste sur le fait que bien que chaque geste qui permet de faire bouger les gens d’ici représente un pas dans la bonne direction, il est capital d’en faire plus.

À propos de la Coalition pour l’avenir du sport au Québec
 
La Coalition est un large regroupement d’organisations représentant le milieu sportif québécois et oeuvrant au développement de celui-ci. Elle inclut SPORTSQUÉBEC, l’Association québécoise du loisir municipal (AQLM), l’Institut national du sport du Québec (INS Québec), le Regroupement du loisir et du sport du Québec (RLSQ), le Réseau des unités régionales de loisir et sport du Québec (URLS), ainsi que le Pôle sports HEC Montréal.
 
 
Source :

Thierry Gamelin
Directeur communication et marketing, SPORTSQUÉBEC
514-358-3496 / tgamelin@sportsquebec.com

Merci à nos partenaires